Pourquoi suis-je opposé, en tant qu’agriculteur, à la loi sur le CO2 ?

L’environnement, la nature, la terre et l’eau sont les instruments de travail du paysan suisse. Bien normal dès lors qu’il en prenne soin… Et il le fait : depuis longtemps déjà, il a installé des panneaux solaires, il a diminué sa consommation de carburants grâce à des machines modernes et performantes. Les efforts consentis par l’agriculture ont aussi contribué à réduire en Suisse notre production de CO2 de quelque 24% ces dix dernières années. Le paysan suisse aide à « sauver sa planète » de façon pragmatique.

Mais demain, le paysan suisse est menacé dans son travail par l’idéologie aveugle de la gauche et des écologistes avec leur loi sur le CO2.  Si la loi du 13 juin est acceptée,

  • les coûts du travail du paysan augmenteront : 12 centimes par litre d’essence ou de diesel. Une sacrée facture pour ses machines, pour ses transports de lait, de paille ou de foin ;
  • pour la même raison, les prestations de tous les artisans et autres indépendants travaillant pour et autour du paysan vont renchérir ;
  • et par conséquent, les prix des produits agricoles, locaux et de qualité, prendront l’ascenseur et frapperont durement le porte-monnaie du consommateur ;
  • lequel consommateur se tournera vers le tourisme des achats, y compris le tourisme à la pompe ;
  • les produits agricoles suisses augmentant, les importations prendront la relève. La Suisse abandonnera petit à petit son autoalimentation, une sécurité alimentaire pourtant plébiscitée en septembre 2017 par un verdict populaire sans ambiguité (78,7%). Et les produits réalisés hors de nos frontières dans des conditions troubles envahiront notre pays. La production de CO2 à l’étranger, la bonne conscience avec la loi sur le CO2 en Suisse… Vraiment ridicule pour qui veut « sauver la planète » !

Voter « non » à la loi sur le CO2, c’est aussi protéger notre agriculture et notre environnement !

Pierre-André Page, Conseiller national

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *