Réduction massive des émissions de CO2 par habitant

Le graphique suivant montre de manière évidente la baisse des émissions de CO2 par habitant en Suisse. Sans l’immigration, le résultat global serait bien meilleur. Le fait que cela ne soit pas le cas s’explique par le fait que de plus en plus de personnes immigrent en Suisse et nécessitent naturellement plus de ressources, car chacun doit pouvoir se déplacer en voiture, se chauffer, prendre l’avion, cuisiner et, par voie de conséquence, on produit, globalement, plus de déchets.

En montrant les émissions de CO2 par habitant, on obtient une image de l’efficacité sans cesse croissante des Suissesses et des Suisses. En investissant dans de nouveaux véhicules, de nouveaux systèmes de chauffage et dans de nouvelles technologies, nous réduisons les émissions par habitant de 2,5 % par an. Si cette tendance se poursuit (ce que l’on peut supposer au vu de ces chiffres réjouissants), nous parviendrons d’ici 2030 à une réduction des émissions par habitant de 54% par rapport à l’année de référence 1990. Cela signifie que nous dépasserons les objectifs fixés par l’Accord de Paris sans introduire de nouvelles taxes, sans nouvelles interdictions et sans bureaucratie !

Source: : BAFU, BfS.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *