Une politique climatique intelligence

La Suisse est déjà exemplaire en termes d’émissions de CO2. Les développements réalisés jusqu’à présent, ainsi que les possibilités et les technologies existantes, montrent de manière évidente que l’on peut faire beaucoup sans prendre les citoyens de haut et sans les arnaquer financièrement.

Notre pays a les plus faibles émissions par habitant de toutes les nations industrialisées (environ 4 tonnes), et la tendance est à la baisse. Cette réalité est possible notamment parce que la production d’électricité de notre pays n’émet pratiquement pas de CO2 (hydroélectricité et énergie nucléaire). Deux facteurs décisifs guident la nécessité de nouvelles actions dans la politique climatique suisse : L’évolution des émissions de CO2 par rapport à la croissance démographique et celle par rapport à la croissance économique. Dans ces deux cas, la Suisse est en excellente position.

Réduction de 54%

Au cours des dix dernières années, la Suisse a réduit d’un quart ses émissions par habitant. Cela correspond à une réduction d’environ 2,5 % par an, et la tendance est appelée à se renforcer dans ce sens. Si nous maintenons ce cap – ce qui est très probable au vu de l’évolution de ces dernières années – nous parviendrons à une réduction de 54 % d’ici 2030 par rapport à l’année de référence 1990.

Les émissions de CO2 par rapport à la croissance économique (PIB) montrent que la Suisse a réussi à découpler croissance économique et émissions de CO2. Depuis 1990, la Suisse a réduit de moitié ses émissions par franc de PIB, et la tendance est également positive.

Lutter contre la redistribution inefficace

Ces faits montrent de manière notoire que la population et l’économie suisses investissent déjà énormément et avec succès dans les nouvelles technologies. L’alarmisme et les lois de subventionnement inefficaces sont totalement hors-jeu. C’est pourquoi le peuple doit voter clairement NON à la nouvelle loi sur le CO2. Dans le sillage du NON du peuple, le gouvernement fédéral doit adopter une politique climatique impactante et efficace. Le développement réalisé jusqu’à présent ainsi que les possibilités et les technologies existantes montre qu’il est possible de réaliser beaucoup de choses sans prendre les citoyens de haut et sans les arnaquer.

Christian Imark, Consigliere nazionale

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *